Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Jazz'N'Klezmer / JNK 2014 – La Bal Mitzva


JNK 2014 – La Bal Mitzva


2014, le festival fête ses 13 ans, sa BAL MITZVA, LA grande fête, prétexte à réunir les groupes les plus festifs, manger, boire et danser, chanter en yiddish ou en arabe, faire la fête jusqu’au bout de la nuit ou presque.

A-WA / 1ère en France / DÉCOUVERTE JNK

Ces 3 sœurs aux voix magiques et électrisantes sont l’un des phénomènes de la scène musicale israélienne. Elles amènent l’esprit du désert et le chant folklorique yéménite dans la musique urbaine trans-électronique. Produites par Tomer Yosef (Balkan Beat Box), elles  chantent  l’amour et la protestation dans un dialecte yéménite-arabe. Un nouveau cocktail, frais et détonnant !

Avec : Tair, Liron & Tagel Haim (chant), Hod Moshonov (claviers, Keytar), Amir Bresler (batterie), Yogev Glusman (Bass, Violon), Evyatar Haim (Guitare, ingénieur du son) 

-> Ecoutez un extrait en cliquant sur la vidéo à votre droite

 YOM BACK TO THE KLEZMER

Au commencement était le klezmer : une tradition musicale des juifs ashkénazes développée à partir du XVe siècle. La passion de Yom pour ces musiques l’a poussé depuis plusieurs années à perfectionner les divers modes de jeux extra-klezmer. BACK TO THE KLEZMER  est en fait un questionnement musical totalement utopique:« Que serait devenue la musique klezmer si elle avait pu rester tout au long du 20e siècle dans son berceau originel, l’Europe Centrale et Orientale? »

Avec : Yom (clarinette, arrangements, compositions),  Dario Ivkovic (accordéon), Benoît Giffard (tuba), Maxime Zampieri (tapan)

 

ADAMA / Rabbi Jakob Project

Adama, c’est d’abord l’histoire des frères Zaoui, unis comme les cinq doigts de la main. En 1973, Gérard Oury sollicite Ilan Zaoui pour son film, Les aventures de Rabbi Jacob. La suite, on la connaît, une chorégraphie mythique où Louis de Funès apparaît en hassidique. Une scène de trois minutes qui a marqué des générations de spectateurs. La troupe s’est aussi produite à Bobino, au Casino de Paris, au Gymnase… Leur approche de la musique juive dans sa diversité traverse les frontières. « Notre singularité, c’est d’oser s’approprier des univers même si on n’en est pas des spécialistes. Quand on propose du yéménite, on le réinvente à notre manière, même chose quand on fait du yiddish »


Partager

Facebook Twitter


Mercredi
3 décembre 2014
19h