Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Événements / Non classé / Théâtre / le spectacle « Un poisson nommé Venise » en février


le spectacle « Un poisson nommé Venise » en février


Mise en scène et avec  Eugenio de’Giorgi
Dimanche 4 février 2018 à 19h30 spectacle suivi d’un cocktail strictement kosher typiquement Italien
Mardi 6 février 2018 à 20h30
Mercredi 7 février 2018 à 20h30
Durée 1h

Tarif normal : 18€
Tarif spectacle + cocktail : 35€
(Une partie des bénéfices sera reversée à l’Association Séphora Berrebi de Paris) *

Résumé

Partant de cette donnée historique, Eugenio de’ Giorgi a écrit et interprété un spectacle qui en forme de monologue fait revivre de manière comique, les aventures tragi-comiques des personnages et des origines du Ghetto vénitien.

L’objectif est celui d’affronter des thèmes comme la ségrégation et la persécution des juifs avec une approche totalement nouvelle par rapport à la mémoire tragique de l’Holocauste, ce qui ne signifie cependant pas ignorer la toujours présente gravité de l’antisémitisme.

Dans les habits d’un conteur d’histoires, Eugenio de’Giorgi rappelle à la vie des personnages et des événements directement ou indirectement liés au Ghetto de Venise: à partir du frère dominicain Tommaso de Torquemada, qui lui fit chasser les juifs d’Espagne, au « marrane » Giuseppe Francoso, qui à cause de sa vie précaire… se fit baptiser quatre fois, de Leone Modena, le plus fameux et discuté rabbin vénitien, jusqu’à la poétesse Sara Copio Sullam dite la belle juive et au prophète Nathan de Gaza qui à Venise se fit passer pour le Messie  Shabtaï Tzvi.

Eugenio de’ Giorgi a voulu traiter le sujet avec la verve et l’ironie habituelles qui caractérisent ses interprétations, sans oublier le ton et les couleurs de l’humour yiddish.

C’est une occasion pour tirer une leçon du passé afin de tenter d’éviter que ces drames perdurent, même et surtout dans ces aspects du quotidien, offrant sujet et matière de réflexion pour le présent et le futur.

Presse

Actualité Juive

Le comédien auteur italien, Eugenio de’Giorgi, restitue avec un talent et une inventivité extraordinaires, l’univers du ghetto de Venise. A voir, ce spectacle à couper le soufflé.

Corriere della Sera

Au Ghetto le bravo Eugenio de’Giorgi dédie un spectacle qui invite à la connaissance d’un moment de notre histoire.

L’eco di Bergamo

Le Mystère Bouffe des Juifs vénitiens. Venise 1516 a la légèreté facile d’une langue écrite sur le plateau et modelée sur le corps de l’acteur-auteur. C’est une performance technique d’une qualité remarquable, un morceau de bravoure de la part de de’Giorgi. 

Teatroteatro.it

Avec une énergie louable, Eugenio de’Giorgi, infatigable, interprète, parle, raconte, court à droite et à gauche, change de peau et nous fait réfléchir sur l’un des plus grands problèmes historico-sociaux sans jamais tomber dans la polémique, ou pire encore, dans le moralisme facile.

Tellusfolio.it

Eugenio de’Giorgi passe d’un personnage à l’autre, tantôt ménestrel, tantôt entertainer et tantôt fin conteur, entre jeux de mots et pastiches linguistiques, évocations soignées et reconstructions, métamorphoses soudaines, avec ironie, humour et sérieux, aidé dans chaque transition par le superbe art scénique qui le distingue.

Perinsala

Seul en scène, Eugenio de’Giorgi la domine en interprétant juifs, religieux, papes, conseillers, marranos, rabins, faux et vrais prophètes, mais aussi Espagnols, Allemands et Français. En un peu plus d’une heure de spectacle, on traverse trois siècles, de 1480 à 1790 environ, passant en revue doges, rois et empereurs, tous personnifiés par l’exceptionnel Eugenio de’Giorgi, incroyable dans sa polyvalence.

NOTTIDALEON.IT

Une comédie brillante! Le mérite revient à l’excellent auteur, et acteur, de l’oeuvre, Eugenio de’Giorgi, qui se coupe pour l’occasion, littéralement, en quatre… et même en dix, voire plus : avec un talent extraordinaire de mimétisme, il se transforme tour à tour en troubadour, en inquisiteur sadique, en Doge infantile, en conseillers (fantastiques) du Doge, et en de nombreux autres personnages… arrivant même à en interpréter jusqu’à quatre en même temps à l’intérieur de la même scène.

Association Séphora Berrebi

www.associationsephoraberrebi.org

L’association, sans but lucratif, a pour objet de promouvoir des actions à caractères culturel, social, éducatif, citoyen, scientifique, artistique, sportif, solidaire et humanitaire.

«  Nous avons décidé de créer cette association en mémoire de notre fille Séphora Esther Haya Berrebi. Jeune fille talentueuse, elle a été frappée par un glioblastome à l’âge de dix-huit ans. Elle l’a combattu de toutes ses forces, avec détermination, énergie, humour et optimisme pendant plus de trois ans. Nous souhaitons lui rendre hommage en poursuivant tous ses combats de vie, ceux qu’elle a menés avant sa maladie et ceux qu’elle a menés pendant sa maladie. C’est la raison pour laquelle nous voulons une association qui lui ressemble. » Gérald et Emmanuelle Berrebi

Billetterie en ligne

Billetreduc 


Partager

Facebook Twitter


Dimanche
4 février 2018
19H30

Date fin :
Dimanche
7 janvier 2018

Participations aux frais
Tarif normal 35 €
Tarif réduit 18 €

Réserver en ligne