Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Non classé / Marc Goldstain


Marc Goldstain


Né en 1969, Marc Goldstain,  a toujours dessiné. Très jeune sur les tables de son école à Saint-Maur-des-Fossés (Paris) où il a vécu sa jeunesse ; de façon plus encadrée durant les cinq années de sa formation à l’école supérieure d’arts appliqués parisienne « Duperré ».
Tôt, dès 1992, il a commencé  à peindre « sur le motif » les rues de Paris et celles de sa banlieue.
Après une phase d’expérimentation concernant l’abstraction, l’imaginaire, il revient à la peinture « réaliste » de paysage urbain. L’exposition qui  révèle son travail a lieu au palais des beaux-arts de Paris en 2001 : « ce sont les pommes qui ont changé », organisée par Hector Obalk,  qui lancera une véritable école Française de paysage urbain contemporain, avec également  Philippe Cognée et François Boisrond.
Depuis, Marc Goldstain a été lauréat du prix Pierre Auguste Renoir (2004), et il a eu l’opportunité de travailler dans l’atelier de Renoir à Essoyes.
En 2008 il réalise une peinture monumentale pour la ville de Paris, visible au 399 rue de Vaugirard.
Depuis 2009 il peint des portrait géants de comédiens lors de performances publiques. La dernière en date a eu lieu sur le vieux port de Marseille lors de  Marseille 2013 capitale culturelle européenne , avec le célèbre comédien Français Philippe Caubère.
En 2013 il réside six semaines à Belo Horizonte au Brésil, où il expose et réalise une peinture murale pour l’Alliance Française.
Il expose à Paris, New York et au Brésil.

« Le thème principal de mes toiles depuis mes années d’études en arts appliqués, au début des années 90, est le paysage : la ville, principalement Paris et sa périphérie, mais parfois aussi la forêt, et récemment les plages. Ce qui a initié et formé mes pratiques comme un tout cohérent était le travail sur le motif. Et si le paysage urbain dominait, la cause simple résidait dans le fait qu’il s’agissait de celui de mon quotidien, le premier à se trouver sous mes yeux depuis mon enfance en banlieue « middle class ». Peut-être que le point de départ de mon projet de peindre, était et demeure de me montrer à moi même à quel point la banalité n’est pas si banale, et ensuite de partager ce point de vue… »

Vernissage le mercredi 4 février 2015 de 18h à 21h. Entrée libre.

Une nouvelle rencontre avec Marc Goldstain est organisée le mardi 10 mars 2015 de 17 à 20h30.

Ouverture de la Galerie de peinture Claude Kelman :
du lundi au jeudi de 10h à 18h
le vendredi de 10h à 12h.
La Galerie est fermée au public le samedi, le dimanche et les jours de fêtes juives.


Partager

Facebook Twitter


Lundi
2 février 2015


Date fin :
Lundi
30 mars 2015