Sarah Biasini lit Albert Cohen

02/06/2022


 

Les Soliloques de Rachi

 

Une création du Centre d’Art et de Culture
et du Fonds Social Juif Unifié

 

Les plus grands écrivains lus par des artistes d’aujourd’hui

 

Dans le cadre du  festival Quartier du Livre

 

 

Direction artistique : Patricia Hostein

 

 

« L’amour du prochain réclame des poètes qui savent donner leur unique manteau »

Albert Cohen

 

 

 

A l’occasion des 40 ans de la disparition de Albert Cohen, le Centre d’Art et de Culture et le FSJU rendent hommage à cet écrivain, dramaturge et poète à la renommée mondiale. Homme sombre auteur d’une œuvre solaire, ses romans se sont vendus à plus de deux millions d’exemplaires.

 

 

Né en 1898 dans une famille juive de Corfou, en Grèce, Albert Cohen émigre à Marseille à l’âge de cinq ans où il deviendra élève du lycée Thiers et où il aura pour camarade Marcel Pagnol. Il poursuit ses études de Droit à Genève où il mène de front une carrière de diplomate et d’écrivain.

 

 

En 1921, il publie son premier recueil de poésies sous le titre Paroles juives. Face à la montée de l’antisémitisme en France, il prend en 1925 la direction de la Revue juive aux côtés d’intellectuels de prestige tels que Sigmund Freud et Albert Einstein.

 

 

Puis viendront les romans Solal en 1930, Mangeclous en 1938, ainsi que le récit autobiographique Le livre de ma mère en 1954.

 

 

Ce n’est qu’en 1968 qu’il connaît la consécration littéraire avec Belle du Seigneur, couronné du Grand Prix du roman de l’Académie française. Il écrira ensuite Les Valeureux en 1969.

 

 

Trois ans après, à l’âge de 77 ans, il publie Ô vous, frères humains, dans lequel il relate l’un des événements les plus traumatisants de sa vie : en 1905, le jour de ses 10 ans, il subit en public des insultes antisémites d’un camelot à Marseille. La douleur, la colère et de désespoir vont fragiliser les certitudes de l’enfant qu’il était sur la fraternité des hommes. L’écrivain lancera alors un appel pour une humanité solidaire.

 

 

Il décède le 17 octobre 1981 à Genève.

 

 

Sarah Biasini

 

 

Après des études d’Histoire de l’Art, Sarah Biasini part deux ans à Los Angeles où elle suit les cours de l’Institut Lee Strasberg.

 

 

Depuis 2004, elle enchaîne des films pour la télévision et le cinéma avec les réalisateurs Pascal Thomas, Franck Apprederis, Nina Companeez, Charlotte Brandström. Puis, elle est régulièrement au théâtre dans les mises en scène de Christophe Lidon (L’Antichambre, Lettre d’une inconnue, La Tempête, Un fil à la patte, Mademoiselle Julie), Didier Long (Modi de Laurent Seksik) et enfin Frédérique Lazarini (La mégère apprivoisée, Un visiteur inattendu).

 

On la retrouvera fin 2022 dans une mise en scène et un texte de Philippe Minyana, Nuit, au Théâtre des Quartiers d’Ivry.

En janvier 2021, elle a publié un premier récit La beauté du ciel (Editions Stock).

 

 

 

 

DATE

02/06/2022 20:00

TARIFS

Catégorie 1 : 30,00 €
Catégorie 2 : 25,00 €
Catégorie 3 : 15,00 €
Diffusion en direct : 8,00 €
Je réserve

Lieu

Espace Rachi  Guy de Rothschild
39, rue Broca
75005 Paris
01 42 17 10 36
info@culture-juive.org



Partenaire(s) / Organisateur(s)